Chartràvélo, le collectif cycliste de Chartres et de ses alentours

Blog

APPRENTISSAGE VELO A L'ECOLE

Publié le 27 mars 2018 à 14:15 Comments commentaires (57)

L’enseignement du vélo va devenir obligatoire à l’école

Apprendre à faire du vélo, comme apprendre à marcher ou à compter, est une étape essentielle de la vie d’un enfant. Récemment, l’apprentissage obligatoire du vélo à l’école primaire a été lancé par le comité interministériel de la sécurité routière. Le but est d’inculquer très tôt les règles de circulation pour, à terme, réduire les accidents de la route.

                                     



Rouler à vélo, un savoir fondamental


Le tollé provoqué par la réduction de la vitesse de 90 à 80 km/h a quasiment occulté la nouvelle. L’apprentissage du vélo va bientôt devenir obligatoire à l’école. Circuler à vélo intègre le socle des connaissances de base, comme la lecture ou le calcul, qu’un élève du primaire doit maîtriser avant d’entrer en sixième. Le comité interministériel de la sécurité routière l’a annoncé le 9 janvier, parallèlement à un durcissement des contrôles de la vitesse et de l’usage du téléphone portable au volant. Ce volet prévention doit permettre de former très tôt les cyclistes, dont le nombre ne cesse d’augmenter sur les routes.


Devenir acteur de sa propre sécurité


Le comité interministériel de la sécurité routière se réunit une à deux fois par an. Sa mission est de fixer les grandes orientations du gouvernement en matière de protection des usagers de la route. Or, la mortalité routière augmente à nouveau en France depuis 2014. Le nombre de cyclistes tués a bondi de 8,7% pour la seule année 2016. Dix-huit mesures fortes ont donc été prises pour inverser cette tendance. L’apprentissage obligatoire du vélo à l’école primaire est l’une d’elle. Cette formation doit permettre aux enfants de maîtriser le code de la route avant d’entrer au collège. En effet, beaucoup d’entre eux iront à vélo. La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) s’est félicitée de la nouvelle. Cette mesure, selon l’association, va permettre de faire émerger une nouvelle génération de cyclistes.


Apprentissage obligatoire du vélo : un calendrier encore à définir


La FUB milite notamment pour l’enseignement du vélo. Elle organise régulièrement des interventions auprès des adultes et des enfants, grâce à un réseau d’une centaine de vélos-écoles à travers la France. Elle demande depuis des années que l’apprentissage de la mobilité vélo soit systématique à l’école primaire. C’est désormais chose faite. Cet enseignement existe déjà dans certaines académies, mais les modalités de sa généralisation n’ont pas encore été communiquées. La FUB et l’association Vél’Oxygène organisent une journée d’échanges sur la question le vendredi 6 avril 2018 à Reims. Cette réunion doit permettre de déterminer le contenu pédagogique de cette nouvelle matière. Ces cours ne devront pas, selon les associations, se limiter à de la théorie et à des parcours dans la cours d’école pour rendre les enfants autonomes dans la circulation.


Sources :

gouvernement.fr

FUB



INDEMNITE KILOMETRIQUE VELO

Publié le 21 janvier 2018 à 10:10 Comments commentaires (28)

Publié par Virginie de Citycle, le 11 janvier 2016


L’indemnité kilométrique vélo,


comment ça marche ?


VELOTAFEUR HEUREUX CAR PLUS IL PEDALE, PLUS IL EST INDEMNISÉ !

L’indemnité kilométrique vélo est applicable depuis le 1er janvier 2016. L’employeur peut désormais indemniser les travailleurs qui se rendent au travail à vélo.

Mais comment fonctionne précisément ce dispositif ? Explications !

Une mesure pour les salariés

Pour avancer dans le développement durable, il a été décidé de favoriser la mobilité verte. Instaurée dans ce sens par la loi de transition énergétique de 2015, l’indemnité kilométrique vélo est prévue à l’article L. 3261-3-1 du Code du travail. Il s’agit d’une indemnisation, de la part de son employeur, du salarié qui effectuent ses déplacements domicile-lieu de travail à vélo. L’employeur bénéficie alors d’une exonération de cotisations sociales. Quelques coups de pédales qui semblent bénéfiques à tous !

Un dispositif facultatif

L’employeur n’a pas d’obligation d’instituer l’indemnité kilométrique vélo au sein de son entreprise. Les vélotafeurs intéressés sont donc invités à faire part de leur volonté d’en profiter en adressant une lettre à leur employeur sous forme de déclaration sur l’honneur.

Quel montant ?

La ministre de l’écologie Ségolène Royal a annoncé que la distance parcourue entre le domicile et le travail serait indemnisée à hauteur de 25 centimes d’euros par kilomètre. A noter que cette somme est exonérée de l’impôt sur le revenu. Attention, contrairement à ce que l’on a pu croire, elle ne sera pas limitée. C’est l’entreprise qui verra son exonération de cotisations sociales plafonnée à 200€ par an et par salarié.

Cumul avec un autre mode de transport

Profiter de l’indemnité kilométrique vélo n’est pas incompatible avec celle déjà existante pour l’utilisation d’un autre moyen de transport en commun. En effet, la plupart des entreprises rembourse 50% du prix d’un abonnement au train ou au bus. Le cumul des frais de déplacement est donc possible.

VOUS POUVEZ TROUVER LE FORMULAIRE DE DEMANDE D'IKV À FOURNIR À VOTRE EMPLOYEUR DANS LA RUBRIQUE

"L'ASSOCIATION - INFOS DIVERSES"



0